vendredi 15 mai 2015

EPILOGUE
- Tiens-toi tranquille, Smil, sinon j’arrête mon récit.
Le jeune prince-dragon fit un effort pour cesser ses acrobaties. Il adorait entendre la légende du premier couple de la nouvelle ère des dragons. Il rêvait d’être comme Lyanne, grand et fort, héros de multiples aventures.
Sa mère souriait de toute sa tendresse à ses impatiences juvéniles. Elle se rappelait ses propres rêveries. Elle y jouait le rôle de F(l)ammemoaï. Elle se répétait sans cesse cette partie du récit. Espérant elle aussi, découvrir l’amour comme sa glorieuse ancêtre l’avait rencontré à la sortie de la grotte mémoire.
Quand elle avait fait Shanga, à la fin de son adolescence. Elle avait fait le voyage aux grottes comme le voulait la tradition. Sa sortie n’avait pas été aussi romantique mais c’est là dans la bousculade qu’elle avait rencontré ce beau prince-dragon aux écailles bleues qui avait fait battre ses cœurs aussi fort que ceux de F(l)ammemoaï quand elle avait vu Lyanne dans la lumière du matin.
Bien sûr le monde n’était plus aussi sauvage que lors de la naissance de Lyanne. Les rois-dragons avaient mis bon ordre. La paix régnait dans les royaumes.
Smil était pourtant sa grande aventure. Sa naissance avait étonné le monde. Jusque-là les reines-dragons engendraient des dragons qui devaient trouver l’humain avec qui faire Shanga. Elle était la première à avoir engendré Smil, enfant-dragon dès sa naissance. Tout s’était pourtant passé comme d’habitude. Elle avait couvé l’œuf avec beaucoup d’attention sous le regard ému de son compagnon bleu. Le marabout du palais avait surveillé aussi. Toutes les conditions semblaient réunies pour que la petite dernière de la lignée de F(l)ammemoaï donne un jeune et vigoureux dragon pour assurer la descendance.
Et puis… Smil était arrivé. Ses écailles aux couleurs changeantes avaient fait pousser des cris d’admiration. L’impensable était alors arrivé. À la place d’un juvénile aux cris rauques réclamant son repas, était apparu un poupon rose et fragile pleurant de faim.
Depuis la jeune reine-dragon aux écailles scintillantes était devenue célèbre autant que son fils. Les autres couples royaux venaient admirer cette merveille, Smil fils de Blyan le bleu et de Menoaï la scintillante.
Le Dieu Dragon avait fait un grand cadeau à son peuple. Une nouvelle histoire pourrait s’écrire.

2 commentaires:

  1. Tu nous as fait un grand cadeau aussi, avec cette histoire...
    Merci.

    RépondreSupprimer

  2. “Seule l'histoire n'a pas de fin.”
    Charles Baudelaire

    Merci...

    RépondreSupprimer